Neo

 matrix

Voici l’ère du prêt-à-porter
Cette air de paradis prêt à penser
Que distille l’honorable écran télé
Viens dans mon tous emballé
Tu découvriras la vérité
Tu n’es que la somme de ma publicité
Un pet lâché a satiété
Dans un champ dont je fixe la réalité
Sans moi, tu n’as point de personnalité
Prends garde, conserve ton canapé
Il n’existe pas de diversité
En dehors du monde que j’ai crée
Prend mon air conditionné
Mange mes aliments génialement modifier
Et tu verras, la faim même est une idée
Que j’ai inventé pour te combler
Ton esprit, je l’ai engendré
Pour satisfaire ton besoin de divaguer
Alors prends garde aux aliénés
Qui prétendent l’existence d’une autre véracité
Car Dieu même est une marque déposée
Dont je garde l’estampillé

Laisser un commentaire




meslectures14 |
je m'en vais vers l'arbre v... |
Ecrits d'OBI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Contes de Brocéliande et d'...
| Graine D'Auteur
| Suzanne PATRICK