NOUS-MËME OOOH !


Frangino, si tu ne crois plus que ce que tu vois, alors ne crois pas en toi car tu es bien plus invisible que visible. Si tu ne crois qu’en la raison, alors abandonne-la vite car elle n’est pas plus mère de la science que l’inexplicable. Si tu attends que le progrès vienne à toi, alors tu peux mourir car il n’est pas de progrès sans toi. Si tu as peur de ce que tu ne connais pas, alors reste chez toi car l’inconnu est au bout du chemin. Si tu crois que le blanc c’est la couleur de la sainteté, alors écorches-toi vite la peau et meurt car tu es né noir. Si tu crois que le noir c’est la couleur du deuil, alors reste sur place et attend que Dieu fasse ton retrait de deuil.

Typo, si tu crois que l’autre est naturellement supérieur à toi, alors fais plus qu’y croire, accroupis-toi et sert lui de marchepied. Si tu crois que c’est totalement la faute des autres, alors rendors-toi, on viendra un jour sur ton lit de mort, te donner raison. Si tu crois que l’Afrique ne s’en sortira jamais, alors dépêches-toi de t’en aller car c’est sûr avec toi, elle ne réussira pas. Si tu ne crois plus qu’au réalisme, alors sache que la réalité qui te soutient a été un jour une utopie. Si tu ne crois plus en l’amour, alors demande-toi pourquoi il y a autant de colère et de haine en l’homme. Si tu te construis contre l’autre, alors ne t’endors pas au pied de ta maison car l’autre existera toujours.

Manito, si tu changes d’accent selon l’échelon de la société, alors ne t’arrêtes pas en chemin, change aussi de nom. Si tu crois aux barrières insurmontables, aux frontières, alors couche avec ta sœur, épouse ta mère et attend la fin du monde. Si tu es un partisan de l’autocrate matérialisme, alors brûle toute la forêt car il est dépositaire d’un patrimoine immatériel infinie. Si tu crois que nous sommes tous des génocidaires, alors vas-y, égorge ton frère et attend que la meute te suive. Si tu crois que nous sommes trop tôt sortis de la forêt, alors fais attention car on doit encore avoir le goût du sang.


Même toi-même… Si tu crois plus en l’espèce humaine qu’à autre chose, alors sois un homme envers et contre tout. Si tu crois que la femme est une infime partie de l’homme, alors demandes-toi pourquoi c’est elle qui t’enfante. Si tu crois en la destinée préétablie, alors c’était sans doute écrit que je te parle de ceci. Si tu ne crois pas à la raison, si tu l’exclus totalement, alors coupes-toi en deux et vois si tu peux continuer de vivre. Si tu crois que l’homme ne vaut pas tant de peine, alors donne à ce monde une autre espèce de fierté. Si tu crois que l’humanité court à sa perte, alors ne sois pas complice de ce crime, alertes-le ! Si tu crois qu’il n’y a pas d’issue autre que la mort, alors donne l’exemple : meurs…

leschozdemonkorps

Laisser un commentaire




meslectures14 |
je m'en vais vers l'arbre v... |
Ecrits d'OBI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Contes de Brocéliande et d'...
| Graine D'Auteur
| Suzanne PATRICK