Yogo-Santé

Il y a si longtemps que tu existes  Pourtant jamais, je n’ai connu de fidèle comme toi 

Il y a si longtemps que tu me souris  Pourtant jamais je n’ai approché ta foi 

Il y a si longtemps que tu me nourris  Pourtant je suis le premier à te montrer du doigt 

Il y a si longtemps qu’on t’insulte  Pourtant face à toi, rare sont ceux qui hésitent 

Il y a si longtemps que tu veilles toute la nuit  Pour moi et pour ces fêtards qui t’abominent 

Il y a si longtemps que tu subis ma colère  Pourtant jamais je n’ai approché ta misère 

Il y a si longtemps que tu soutiens ce mur  Et si longtemps que ce mur te soutient 

Pourtant même lui te regarde de travers  Quand tu vas et viens chaque jour 

Il y a si longtemps que tu uses ton trône  Pourtant tu es toujours si jeune et belle 

Il y a si longtemps que tu alimentes les trottoirs  Pourtant nombreux sont leurs passages aux comptoirs 

Il y a si longtemps que tu me tends la main  Mais je ne regarde que tes formes 

Il y a si longtemps que tu vis seule  Pourtant personne ne connaît autant de monde que toi 

Il y a si longtemps que tu m’éduques intensément  Pourtant je ne t’appellerai jamais maman 

Il y a longtemps, si longtemps que tu existes, me dit-on  Pourtant jamais je ne t’ai serré la main 

Il y a longtemps, si longtemps que tu exerces, me dit-on  Pourtant jamais, tu n’arboreras la médaille du mérite 

Nemt 

Laisser un commentaire




meslectures14 |
je m'en vais vers l'arbre v... |
Ecrits d'OBI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Contes de Brocéliande et d'...
| Graine D'Auteur
| Suzanne PATRICK